Accueil » Comment devenir Pizzaïolo ?
Métiers

Comment devenir Pizzaïolo ?

Pizzaiolo qui fabrique une pâte à pizzas

Le pizzaïolo est un cuisinier spécialisé dans la création, la fabrication et la vente de pizzas. II s’applique à exercer ces tâches avec le plus grand soin et son objectif est de satisfaire le client.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : sans diplôme
  • Études en alternance possible : oui
  • Salaire débutant : entre 1300 à 2000 € brut par mois
  • Statut : salarié ou indépendant
  • Métiers associés : Restaurateur, cuisinier, préparateur et vendeur de pizzas
  • Secteur d’activité : Restauration, Commerce

Le pizzaïolo est plus qu’un spécialiste de la pizza. C’est un véritable artiste à part entière du milieu culinaire. Il crée et propose des pizzas qui plaisent à ses clients. Idéalement issu d’une formation de cuisine et généralement passionné par son métier, il maîtrise, par exemple, les notions de préparation, de pétrissage, de stockage ou encore de pesage comme il se doit. Il respecte également les règles sanitaires exigées. Le pizzaïolo doit également veiller à développer ses potentiels clients s’il souhaite se mettre à son compte. En tant que salarié, il lui faudra faire en sorte de conserver la clientèle du restaurant qui l’emploie. Il devra également tenter de la développer. De ce fait, le pizzaïolo est une personne à l’écoute et réactive face à des attentes et requêtes de clientèles éclectiques.

D’autant plus qu’il ne travaille pas tout seul. En effet, qu’il soit à son compte ou non, il collabore avec d’autres personnes telles que des gérants, des serveurs ou encore des commis. Il se doit donc d’être précis et patient pour réussir à se développer en équipe. Le professionnel a la charge de réaliser, de cuire puis de vendre ses pizzas. Pour les créer, le pizzaiolo utilise principalement le four. Il fait donc face à de fortes chaleurs et ce, quotidiennement. Au même moment, il doit pouvoir respecter un ordre de commandes données. Qu’il soit en kiosque spécialisé, en restaurant ou encore en camion pizza, il doit être rapide et efficace afin de satisfaire le client.

Missions

  • Créer des pizzas originales et de qualités : Passionné et peut-être issu d’une formation culinaire, le pizzaïolo a choisi de se spécialiser dans la création de pizzas. Mais pour se démarquer, il doit veiller à la bonne réalisation des techniques utilisées et à la qualité des produits utilisés. La pizza a vu le jour au XVIème siècle à Naples. Elle représentait des crêpes de pain au goût terne que les cuisiniers essayaient d’améliorer à l’aide de gros sel et de gras de porc. La sauce tomate est arrivée 100 ans après. Par la suite, diverses sortes de pizzas vont être créées avec des produits éclectiques. Cet aliment ne cesse donc d’évoluer avec le temps et le pizzaïolo doit s’y adapter.
  • Fidéliser et développer une clientèle : Pour qu’un client revienne manger chez un pizzaïolo, ou dans le restaurant où il travaille, le goût de la pizza doit être, bien entendu, apprécié par ses clients. Il doit également faire preuve d’empathie, d’écoute et de professionnalisme auprès de cette clientèle future ou déjà existante. Il lui faut alors écouter et prendre en compte les retours clients, à l’oral comme sur le web, pour satisfaire un maximum de personnes et donc développer son entreprise, s’il s’est mis à son compte. 
  • Travailler en équipe : L’activité principale du pizzaïolo, qui consiste à préparer des pizzas, demande une grande autonomie. Cependant, il n’en demeure pas moins le maillon d’une chaîne entrepreneuriale de restauration. De ce fait, il doit tenir compte du personnel autour de lui pour faciliter le développement de cet essor, peu importe l’endroit où il se trouve. Il doit être conscient de ne pouvoir évoluer complètement seul. 

 Qualités et compétences

  • Avoir un fort intérêt pour le métier de pizzaïolo : Inévitablement, si le professionnel n’a pas d’attraits réels pour la réalisation de pizzas, il risque de se lasser et la qualité de son travail va en pâtir. Les actions à réaliser, bien que possédant quelques variantes selon les endroits où le pizzaïolo se trouve, sont assez répétitives. Le professionnel ne doit donc pas être dérangé par cela. Aimer cuisiner des pizzas l’entraînera donc à chercher à se diversifier pour créer des nouveautés de plus en plus nombreuses et permettre au client un maximum de choix. 
  • Posséder une bonne hygiène de vie : Entre la tenue du four qui dégage de fortes chaleurs, à longueur de temps, son maintien physique qui l’oblige à rester debout et les flux de clients, parfois fréquents, le pizzaïolo doit  être dynamique et robuste pour résister à ces aléas du métier. Il doit parfois même servir un client en même temps qu’il crée des pizzas pour d’autres. Comme un sportif professionnel, le cuisinier doit donc se préparer mentalement et psychologiquement pour pouvoir tenir le choc. 
  • Être doté d’une bonne fibre marketing  : Le pizzaïolo est avant tout un cuisinier spécialisé. Mais outre la création de ses pizzas, il a souvent la nécessité de les vendre. Il aime donc prendre le temps de discuter avec ses clients, ainsi qu’avec les personnes susceptibles de le devenir. Il connaît également les intérêts primordiaux d’un bon sens commercial avec, notamment, la réalisation d’offres et de publicités. 

Horaires

Le pizzaïolo réalise la quasi-totalité de ses ventes pendant les heures de repas. Puis, en attendant les coupures de l’après-midi, il doit faire preuve de patience. Il doit également ne pas compter ses heures car ses plannings peuvent varier, selon le nombre de clients encore présents.

Conditions de travail

Les conditions de travail du pizzaïolo changent en fonction de son statut. S’il souhaite être salarié, il devra s’adapter aux règles du lieux-dits, type restaurants ou food-truck, par exemple. Si, au contraire, le professionnel préfère se mettre à son compte, il organisera lui-même son planning et devra faire face à tous les à côtés administratifs. De ce fait, sa charge mentale sera plus importante. 

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Au départ, le salaire d’un pizzaïolo varie autour de 1300 à 2000€ bruts par mois, selon plusieurs facteurs. Par la suite, son salaire peut évoluer, allant jusqu’à plus de 2500€ bruts par mois.

Études et Formations

Sans diplôme au préalable, un passionné de cuisine peut devenir pizzaïolo. Cependant, pour se donner plus de chances de pouvoir se forger sa place dans le milieu, certaines formations existent.

CAP, brevet, certification ou BAC

Pour devenir un pizzaïolo plus expérimenté, il peut passer un CAP cuisine ou préférer l’acquisition de certifications professionnelles de commis de cuisine ou de pizzaïolo. Il peut encore monter d’un cran dans son apprentissage professionnel, en passant un BAC pro cuisine ou commercialisation et services en restauration. Enfin, il existe aussi le brevet professionnel des arts de la cuisine. 

Ecoles

Trouver son école de formation

Peu d’écoles existent pour cette formation. Voici cependant un classement de celles qu’il faut absolument découvrir, pour apprendre le métier de pizzaïolo.

  1. Ecole Française de pizzaïolo
  2. École italienne de pizzaïolo
  3. École Éric Riem
  4. École de formation pizzaïolo Grégory Edel
  5. CFNP

Débouchés

Le pizzaïolo a la possibilité de se voir évoluer. Il peut, s’il le souhaite, ouvrir son propre restaurant ou son propre food truck, par exemple. Il a, également, la possibilité de devenir enseignant dans le domaine après obtention d’une certification.