Accueil » Comment devenir Auxiliaire parentale
Métiers

Comment devenir Auxiliaire parentale

Auxiliaire parentale à domicile

L’auxiliaire parentale (ou « nounou à domicile ») garde les enfants au domicile des parents. Ainsi, il les aide qu’ils soient présents ou absents au domicile. Calmer les pleurs, donner à manger, jouer… ses missions sont variées.

Présentation du métier

L’auxiliaire parentale ne peut en aucun cas garder les enfants à son domicile puisqu’il n’a pas reçu l’agrément d’assistant maternel. Il les garde donc au domicile des parents ou d’autres parents dans le cas d’un mode de garde partagé. Les enfants sont âgés de 3 mois à 10 ans. Il veille alors à leur sécurité, donne des bains, prépare les repas, et s’assure que le lieu de vie des enfants est propre. Il va également chercher les plus grands à l’école et les aide dans leurs devoirs. Enfin, il propose des activités d’éveil, ludiques ou créatives adaptées à chaque âge.

Missions

  • Garder les enfants : il s’occupe des enfants et, de ce fait, prépare et donne les repas, s’assure de leur hygiène et veille à leur sécurité. Il participe à leur éducation, leur épanouissement, et leur éveil en proposant des activités et des jeux adaptés à chaque âge.
  • Aller chercher les enfants à l’école et aider aux devoirs : il est présent à la sortie de l’école, ramène les enfants à la maison, prépare le goûter et propose aussi son aide pour les devoirs.
  • Assurer les travaux ménagers : l’auxiliaire parentale se charge des tâches ménagères liées aux enfants : nettoyage du linge, rangement de la chambre ou du salon…

Qualités et compétences

  • Avoir le sens des responsabilités, être ponctuel et autonome : l’auxiliaire parentale s’assure que les enfants ne sont jamais en danger. Il doit donc avoir le sens des responsabilités et les surveiller. Il arrive à l’heure pour que les parents partent travailler sans s’inquiéter. Il est également ponctuel à la sortie de l’école. Enfin, il est capable d’organiser sa journée seul pour qu’elle se déroule sans problème.
  • Faire preuve de dynamisme et de patience : il est force de proposition pour les jeux et les activités. Il garde aussi son calme lorsque les enfants sont agités et sait les calmer.
  • Aimer les enfants : c’est essentiel pour exercer ce métier. L’auxiliaire parentale passe des journées entières avec les enfants. Il doit ainsi apprécier de passer du temps avec eux, mais doit aussi apprécier participer à leur éducation, leur développement et leur épanouissement.

Horaires

L’auxiliaire parentale est souvent présent au domicile de ses employeurs avant leur départ pour le travail et il termine sa journée après leur retour. Les journées peuvent donc être longues. Il est embauché comme aide à domicile en direct ou via une société. Dans tous les cas, les horaires sont définis avec les parents.

Conditions de travail

L’auxiliaire parentale doit être polyvalent. Il prend soin des enfants présents et doit aller chercher ceux qui sont à l’école. Il prépare les repas et propose des activités. Il doit aussi parfois s’occuper de réaliser un peu de ménage. C’est donc un travail fatiguant. Il doit aussi faire preuve de patience face aux enfants.

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

L’auxiliaire parentale est considéré comme une aide à domicile. C’est donc le Code du travail qui s’applique et le salaire minimum doit correspondre au SMIC soit environ 10,50 euros bruts de l’heure. Le salaire est défini avec l’employeur.

Études et Formations

Aucune formation n’est nécessaire pour devenir auxiliaire parentale. Il n’est pas non plus obligatoire d’obtenir un agrément, contrairement aux assistants maternels. En revanche, l’employeur doit effectuer une déclaration à l’Urssaf. Si l’auxiliaire parentale possède un CAP ou un bac pro dans le domaine de la petite enfance ou de l’aide à domicile, cela rassurera les parents.

CAP

Le CAP AEPE (accompagnement éducatif petite enfance) forme des professionnels de la garde des enfants de moins de 6 ans. Il se déroule en 2 ans après la 3ᵉ et permet de devenir ATSEM, assistant maternel ou encore auxiliaire petite enfance dans une crèche. Le CAP ATMFC (assistant technique en milieu familial et collectif) forme également des professionnels capables d’intervenir au domicile de leurs employeurs.

Bac pro

Le bac pro ASSP (accompagnement soins et services à la personne) propose une option « domicile ». La formation dure 3 ans et est accessible après la 3e. Le titulaire du diplôme est alors formé pour s’occuper d’adultes et d’enfants à leur domicile.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations qui favoriseront l’embauche d’un auxiliaire parentale :

Débouchés

Il y a peu de perspectives d’évolution sans formation. En revanche, l’auxiliaire parentale peut suivre une formation pour devenir assistant maternel ou travailler en crèche par exemple.