Accueil » Comment devenir freelance ? Étapes pour bien démarrer votre activité
Métiers

Comment devenir freelance ? Étapes pour bien démarrer votre activité

Freelance travaillant à domicile

Les changements du marché de l’emploi salarié et la crise sanitaire ont incité beaucoup de personnes à s’interroger sur leur avenir professionnel. Ainsi, vous êtes de plus en plus tenté par l’emploi indépendant. Cependant, devenir freelance ne s’improvise pas et ne se fait pas du jour au lendemain. Il est important de bien se préparer avant même de commencer son activité si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour réussir.

Vous souhaitez devenir freelance ? Voici 4 étapes indispensables à réaliser avant de vous lancer pleinement dans cette nouvelle aventure.

Choisir son domaine d’activité

Avant toute chose, il est primordial de définir votre secteur d’activité en tant que freelance. De ce choix, vont ensuite en découler les prochaines étapes à suivre pour démarrer votre entreprise.

Comment définir son domaine d’activité ? Voici des astuces pour vous aider.

Quelles sont vos compétences ? 

Faites le point sur vos compétences et vos appétences.

Vous avez sans doute de nombreuses compétences acquises lors de votre parcours scolaire, professionnel et même extra-professionnel. Pour définir votre secteur d’activité dans le cadre de votre projet, il est plus qu’important de faire un point sur celles-ci. Pour cela, prenez le temps de bien lister vos compétences. Vous pourrez ensuite dégager vos savoirs et vos savoirs faire les plus importants, mais aussi, ceux que vous aimez le plus effectuer ou réaliser.

Pensez également à la preuve de diplôme. Si vous souhaitez vous lancer en tant qu’indépendant, vous avez besoin dans tous les cas d’une preuve de vos qualifications professionnelles, car un haut niveau de compétence professionnelle et une formation appropriée sont bien sûr essentiels pour de nombreuses activités en freelance. Ces groupes professionnels comprennent principalement des médecins, des avocats, des conseillers fiscaux et des thérapeutes. Les indépendants exerçant des professions soumises aux ordres professionnels obligatoires doivent dans tous les cas présenter ce justificatif à la chambre d’enregistrement compétente.

Quel métier exercer en tant que freelance ? 

Généralement, il s’agit principalement d’activités scientifiques, artistiques, pédagogiques, éducatives et d’écriture qui sont menées de manière autonome. Ces activités sont référencées sous diverses catégories qui regroupent plusieurs métiers : 

  • Les professions de santé : médecin, naturopathe, sage-femme, infirmier ou encore psychologue ; 
  • Les professions culturelles : journaliste, interprète, éducateur, scientifique, enseignant ou artiste ; 
  • Les métiers scientifiques et techniques : architecte, ingénieur ou pilote ; 
  • Les professions juridiques, fiscales et de conseil : notaire, avocat, commissaire aux comptes et conseiller en gestion…

En plus des professions dites classiques, il existe également des activités qui ne sont pas référencées dans ces catégories, qui sont pourtant bien des métiers qui peuvent être exercés en tant qu’indépendants :

En réalité, beaucoup de métiers peuvent assez facilement s’exercer en freelance, il ne vous suffit que de trouver le vôtre. 

Exercer son activité indépendante en toute légalité

Même si l’on parle d’une activité ou d’un statut “freelance”, ce statut n’existe pas réellement. En effet, il n’est pas défini comme tel par la loi française. 

Comment être reconnu comme indépendant professionnel ? 

Le terme freelance définit plutôt un type d’activité : une personne seule qui exerce un métier défini de service ou de vente auprès de clients particuliers ou professionnels. Ce sont, la plupart du temps, des missions de courtes durées ou ponctuelles. Ainsi, le freelance doit déterminer quel statut juridique est adapté à son activité et à sa situation avant de le choisir. Cela peut être une entreprise individuelle ou une société. En réalité, les freelances sont majoritairement des micro-entrepreneurs. Il convient de consulter un expert juridique pour déterminer votre statut juridique pour votre activité freelance.

Notez que vous pouvez cumuler un emploi salarié avec votre activité indépendante sous certaines conditions.

Quelles sont les démarches que vous devez réaliser par la suite ?

Les démarches administratives vont dépendre du statut juridique que vous avez choisi et seront plus ou moins longues. Par exemple, l’inscription en tant que micro-entreprise se fait très simplement et rapidement.

Si vous avez besoin de fonds de financement pour démarrer votre activité freelance, vous devriez prendre rapidement un rendez-vous avec un conseiller bancaire. De plus, ouvrir un compte professionnel est obligatoire pour certains statuts et est conseillé pour d’autres.

Une fois que vous avez reçu un justificatif d’immatriculation, vous êtes officiellement un indépendant professionnel. 

Trouver ses clients

Pour une commercialisation réussie de vos produits ou de vos services, il faut bien identifier le public que vous ciblez (vos futurs clients) et qui sera le plus en besoin de ce que vous avez à vendre.

Cela est nécessaire pour pouvoir réaliser des ventes qui vous permettent non seulement de poursuivre votre activité freelance, mais aussi de générer rapidement du profit. 

Qu’est-ce qu’un public cible ?

Tout d’abord, il est important de comprendre ce qu’est réellement un groupe cible afin qu’une analyse puisse être effectuée.

Selon la théorie du marché, il doit y avoir une demande et une offre pour qu’une transaction ait lieu. Afin d’atteindre les consommateurs pertinents pour votre produit ou vos services, vous devez concevoir votre offre comme suit :

  • qu’il s’adresse à un certain nouveau groupe de clients ;
  • ou qu’un certain groupe de clients de vos concurrents deviennent vos clients.

Afin que vous puissiez également toucher les clients intéressés par votre produit, vous devez effectuer une analyse de groupe cible afin de ne pas courir le risque d’un marketing qui ne convient pas à vos produits ou services.

Qu’est-ce qu’une analyse de groupe cible ?

L’analyse du groupe cible a pour objectif de déterminer qui peuvent être vos clients préférentiels et potentiels. Une analyse de groupe cible est donc aussi une analyse de marché.

L’analyse du marché doit être effectuée avant une analyse du groupe cible. De cette façon, on délimite d’abord le marché pertinent puis on sélectionne un sous-groupe du marché dans le cadre de l’analyse du groupe cible, ce qui apparaît particulièrement intéressant en termes financiers par exemple. 

L’analyse du marché vous permet donc de pouvoir rapprocher l’offre et la demande pour votre activité. Ainsi, une fois que vous avez clarifié quel est votre marché, vous pouvez passer à l’analyse du groupe cible.

Communiquer sur sa marque et son activité

Communiquer sur votre marque et la nature de votre activité de freelance est indispensable pour véritablement lancer votre business. Vous pouvez même commencer à communiquer sur votre activité avant qu’elle soit officiellement lancée avec le traditionnel bouche-à-oreille. Dès le démarrage de votre activité, vous devez mettre l’accent sur une bonne communication pour rendre votre carrière indépendante pérenne.

Pourquoi communiquer sur sa marque et son image ?

La communication de marque n’est pas de la publicité. C’est ce qui atteint et influence de façon positive le client via tous les points de contact. Ensuite, il apporte sa propre contribution à la création de valeur.

Il faut savoir que chaque détail et chaque activité sont scrutés et enregistrés par les consommateurs et alimente leur jugement. C’est pourquoi les grandes marques savent transmettre leurs valeurs d’entreprise au monde extérieur à travers toutes sortes de canaux de communication et envoyer des signaux différenciants et significatifs.

Ce qui est important pour une communication de marque réussie :

  • La communication sur votre marque doit être plus qu’un slogan. Parce que l’attraction survient lorsque l’apparence de la marque provient d’une source unique dans tous les canaux et que toutes les déclarations sont cohérentes les unes avec les autres.
  • La communication ne doit jamais être une fin en soi : ce qui compte, c’est ce qui renforce la marque auprès du consommateur.
  • Vous devez également mettre en avant vos services particuliers, ils doivent devenir indispensables à vos clients. Qu’elles sont censées rendre indispensables à leurs clients.
  • La publicité ne doit pas représenter des émotions, elle doit les générer.

Pourquoi utiliser la communication sur internet lorsque l’on est freelance ?

Internet est bien plus qu’un simple canal de communication. Une identité de marque adaptée doit d’abord être développée pour les nouveaux indépendants. Avec la concurrence existante, il est important de renforcer votre identité de marque et de l’adapter aux exigences de la digitalisation.

Il est important de communiquer de manière attrayante, crédible et orientée vers votre cible. L’accent doit être mis sur les différents moyens de contacts afin de devenir visible sur Internet.

Pour ce faire, pensez à être présent sur les réseaux sociaux. Près de 3,5 milliards de personnes utilisent désormais les médias sociaux mondiaux, ce qui ne fait probablement que souligner l’importance croissante de ces plateformes.

Pratiquement aucune invention au cours des 20 dernières années n’a bouleversé notre monde comme les médias sociaux. L’époque de l’échange d’informations à sens unique via les médias traditionnels tels que les magazines et la télévision est révolue.

Aujourd’hui, en tant que freelance et grâce à Internet, l’information que vous allez donner sera interactive et accessible à la demande. L’échange d’informations a lieu des deux côtés. Et les consommateurs n’ont plus à se fier aux informations des entreprises, mais peuvent consulter les avis et les notes des autres consommateurs qui ont pu faire appel à vos services d’indépendant.